Que savoir sur la fiscalité Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) ?

Une personne physique qui loue un bien meublé est un non-professionnel marginalement employé (LMNP). Le LMNP s’applique aux propriétaires d’un ou plusieurs biens loués meublés. Il doit déclarer ses revenus locatifs bruts annuels en tant que bénéfices industriels et commerciaux (BIC) pour être inclus dans l’assiette de l’impôt sur le revenu. Il opte soit pour le régime micro-BIC, soit pour le régime réel d’imposition si ses revenus locatifs provenant de la location meublée dépassent le seuil des petites entreprises. Dans cet article, nous expliquons quelques détails importants sur ce statut et sa fiscalité.

Fiscalité LMNP : comment fonctionne le statut de LMNP ?

Le statut LMNP est un régime fiscal qui s’applique aux personnes louant des logements meublés. Le statut LMNP offre des avantages fiscaux importants. Pour la déclaration des revenus locatifs, vous avez le choix entre le régime forfaitaire LMNP et le régime réel du LMNP. Dans le premier cas, vous ne devez payer l’impôt que sur la moitié des revenus locatifs. Si vous choisissez la seconde option, régime réel du LMNP, vous pouvez réduire votre revenu imposable en déduisant les charges et les amortissements, ce qui réduit le montant des revenus locatifs dans votre déclaration d’impôt. Sur le site https://fiscalite-lmnp.fr, vous trouverez les informations les plus importantes pour comprendre ces termes et les utiliser à votre avantage lorsque vous louez des biens immobiliers meublés.

Pour bénéficier du régime LMNP, certaines conditions doivent être remplies. Ces conditions concernent non seulement l’équipement du bien et le contrat de location, mais aussi le montant des revenus locatifs et leur pourcentage par rapport au revenu total. Tous ces éléments doivent être pris en compte lors de la déclaration d’impôt. Il est important de comprendre tous ces termes et facteurs car si vous ne respectez pas les règles de la loi sur la location, vous risquez un redressement de vos impôts.

Quelle fiscalité pour un loueur en meublé non professionnel LMNP ?

Si vous souhaitez investir dans le LMNP, la première condition est d’être un investisseur individuel, car ce régime n’est pas adapté aux professionnels. Si vous fournissez des services, par exemple en vendant des meubles, l’administration fiscale vous considérera comme un entrepreneur. Vos revenus de location de meubles doivent être considérés comme des Bénéfices industriels et commerciaux (BIC), de sorte que votre obligation fiscale dépend du montant des revenus locatifs et de leur part dans vos revenus totaux. 

Si vos revenus locatifs annuels sont inférieurs à 72 600 euros, le régime micro-Bic s’applique automatiquement, et si vous louez un appartement meublé standard, un impôt forfaitaire de 50 % des revenus locatifs s’applique. Pour les logements touristiques meublés, tels que les résidences de vacances, la petite déduction fiscale sur les revenus locatifs passe à 71 %. Dans ce cas, seuls 29 % des revenus locatifs sont imposés. Si vos revenus annuels provenant d’une résidence de vacances meublée s’élèvent à 50 000 euros, vous paierez 14 500 euros dans le cadre du régime micro-Bic.